Au loin les flamants roses

gaspalan

Gaspard Verdure (ukulélé, textes) / Alan Madec (accordéon diatonique, machines)

Partant du constat quasi exhaustif que le monde entier se cache dans la poésie, Au loin les flamants roses aurait pu tout aussi bien s’intituler Si prêt du buffle ou encore Les astres démangent… Tout comme Alan Madec aurait pu être charcutier si l’accordéon diatonique ne l’avait pas envouté, et Gaspard Verdure aurait pu être végétarien s’il n’était pas fainéant, mais il préfère écrire, chanter et manger des côtes d’agneau…
Et comme dirait le célèbre poète dont je vous laisse deviner le nom, Chacun sa route, chacun son chemin…, alors espérons que le votre vous mène au notre l’espace d’un instant et après, promis, chacun reprend le sien.


Gaspard Verdure
Après avoir évolué pendant plus de dix ans dans divers groupes de musique en tant que violoniste, guitariste et chanteur, Gaspard Verdure éprouve le besoin d’ouvrir son expression à d’autres champs artistiques. Il pratique depuis septembre 2011 une activité de crieur public l’amenant à organiser des collectages de parole qu’il présente régulièrement sous la forme de performances mêlant criée, lecture, théâtre, poésie et musique. Dans cet esprit d’hybridité il crée la Compagnie Drôle d’Hazard axée principalement autour des arts de la parole dans l’espace public.

Alan Madec
Accordéoniste diatonique, issu des musiques populaires…
De la tradition bretonne au théâtre en passant par le cirque, la danse, la poésie et le ciné-concert. De New-York à Tanger, des bidonvilles tziganes aux fest-noz bretons. Ce musicien joue à l’image, vivante comme imaginaire.

Publicités